Phobos T.1

Auteur : Victor DixenPhobos 1
Éditeur : Robert Laffont
Parution : 11 juin 2015
Format : eBook

Quatrième de couverture

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.
Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve tourne au cauchemar, il est trop tard pour le regretter.

Mon avis

Pour être franche, ce livre m’emballait pas tant que ça au début. Habituellement, je ne lis pas de romance, sauf quand les protagonistes sont torturés, malades… J’aime quand les personnages souffrent pour mieux s’aimer par la suite. Et non, je ne suis pas une psychopathe !

Bref, ce livre regroupait pas mal de points qui me dérangeaient. La science-fiction n’est pas mon genre de prédilection, l’idée du speed-dating dans l’espace me faisait un peu grimacer. Pourquoi je l’ai acheté alors ? Parce qu’on me l’a vendu comme pas possible sur les réseaux sociaux. Et comme je suis curieuse et que j’ai le goût du risque, je me suis laissée tenter par la version numérique.

Je l’ai donc acheté et, en moins de 48 heures, je l’ai terminé.

Pourtant, l’écriture de l’auteur ne casse pas trois pattes à un canard ! Mais c’est peut-être cette simplicité qui m’a envoûtée au point que je ne puisse plus lâcher ma liseuse. J’ai été transportée dans ce monde en un claquement de doigt !

L’histoire se déroule dans un futur proche. Pour éponger la dette des Etats-Unis, le Président décide de vendre les institutions publiques. Un fond d’investissement privé rachète donc la NASA et, avec la collaboration d’une chaîne de production, décide de lancer le programme Genesis.

Ce programme consiste à envoyer des adolescents préalablement entraînés pour coloniser Mars. Tout au long de leur voyage, les six filles et garçons vont vivre séparément et se rencontrer par le biais du Parloir. Séparés par une paroi de verre, ils auront six minutes pour se connaître, et se séduire. Et pour pimenter le tout, le voyage sera retransmis en direct aux habitants de la Terre.

Sauf que voilà, le voyage vers Mars ne va pas se dérouler comme prévu !

Le livre a trois points de vue : celui « Hors-Champ/Contrechamp » où nous suivons les personnages restés sur Terre (les producteurs, les mentors, etc.) ; celui de la chaîne Genesis où nous assisterons aux speed-datings ; et enfin le « Champ » où nous aurons le point de vue de notre héroïne, Léonor, qui s’envole tout droit pour la planète Rouge.

Si le résumé ne me donnait pas envie, heureusement que j’ai décidé de l’ignorer ! L’intrigue est vraiment pas mal ! Bien entendu, l’amour est le thème principal de ce livre mais il y a aussi un véritable complot mortel qui prend place derrière les strass et les paillettes de la télé-réalité. J’ai beaucoup apprécié la tournure des évènements ! Même si à certains moments l’auteur a choisi la simplicité, il a su maintenir le suspens jusqu’au bout !

Pour les personnages, j’ai bien entendu eu un gros coup de cœur pour Léonor et Marcus (Mozart, Andrew et Kenji sont juste derrière).

Léonor, c’est un peu le vilain petit canard du groupe. Si les autres prétendantes veulent à tout prix trouver le grand amour, son principal objectif à elle c’est d’être la première à poser son chevalet sur Mars ! Elle utilise son cerveau et n’accorde pas sa confiance au premier venu. Elle n’est pas niaise comme les autres, et heureusement sinon j’aurai refermé le bouquin !

On ne sait pas grand-chose sur les prétendants mais Marcus m’a vraiment fait craquer. Son caractère bien trempé, son humour décalé : il est le seul à tenir tête à Léonor. Et puis pendant le dernier chapitre, il est juste tellement vrai et sincère ! Son geste m’a émue autant qu’à Léonor !

Petit bémol néanmoins : le physique des personnages. Pour le show, la production a sélectionné des adolescents à la plastique parfaite. Ça m’a un peu énervée sur le coup mais après ils sont loin d’être stupides pour autant : on n’envoie pas des idiots piloter une fusée et coloniser Mars voyons !

En résumé, l’auteur a réussi à me surprendre et chapeau parce que c’était pas gagné ! J’ai beaucoup apprécié ma lecture et j’ai hâte de lire la suite parce que la fin elle est juste… Arg, tellement frustrante !

P.S. : je crois que l’auteur est un fétichiste des cheveux. Si à la fin du tome tu n’as pas compris que Léonor avait de superbes cheveux roux, qui bouclent, et qui sont tellement indomptables qu’on dirait une comète qui s’enflamme : t’as raté des paragraphes hahaha !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Phobos T.1 »

    1. Vu que j’étais sceptique, je l’ai acheté sur ma liseuse (ça m’évitait de mettre 20€ dans un livre que j’étais pas sûre d’aimer). Après l’intrigue est vraiment super et je pense que cette saga vaut le coup d’œil 😉 !

      J'aime

    1. Si le second tome est aussi bien, ça va sûrement être un coup de cœur hahaha ! Ma mère est tombée amoureuse de cette saga et elle me harcèle pour que j’achète la suite 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s